Supply Chain : Mobiliser et mieux coopérer pour performer !

Accroître la performance de sa supply chain est une démarche qui mobilise l’ensemble des opérations. Elle s’inscrit dans la durée mais est jalonnée d’étapes aux succès prometteurs. Suivez ces différentes étapes grâce à notre feuilleton !

 

Episode 1 : Refondre le système de production pour servir des objectifs ambitieux…

L’action se déroule dans une entreprise de micro-mécanique de précision produisant des dispositifs à l’usage des dentistes. Son carnet de commandes est peu profond, quelques jours, et ses cycles de fabrication sont longs. La direction de l’entreprise est consciente de la nécessité de transformer en profondeur son système de production.

Pour cela, une phase de diagnostic approfondi s’avère indispensable. Combinant un volet technique de modélisation des flux de production avec la compréhension des modes de travail et de coopération, ce diagnostic va conduire à la reformulation de l’offre produit/service, à la reconfiguration des flux et à une évolution profonde du système de pilotage, en introduisant notamment le concept de Demand Driven MRP. En un mot, c’est une véritable refondation du système de production qui se joue dans l’atelier, à la planification, mais également au sein de l’administration des ventes ou du réseau de vente.

Les objectifs sont ambitieux mais réalistes :

  • Respecter à 95% l’engagement de service
  • Diviser par 5 le cycle de montage
  • Réduire de 50 % le cycle de fabrication
  • Diminuer de 25% les stocks en cours

Les plans d’actions définis s’articulent sur une durée de 18 mois. Tout se joue à présent à travers la mobilisation de tous et l’apprentissage de nouveaux modes de coopération.

Au terme de 4 mois, la première vague de chantiers – regroupant des services différents et des acteurs de tout niveau –  se concrétise par des résultats visibles : des premiers lots de produits finis – des turbines –  sont montés en 5 jours, contre 35 à 45 jours auparavant, grâce à une réorganisation profonde du montage. Les prévisions de stocks de produits finis sont réajustées. La mise en flux de la fabrication est en cours : sur un flux pilote, les lots ont pu être diminués grâce, notamment, à la réduction (de 3 jours à 4 heures) des temps de changement, certains  contrôles sont pris en charge par la production. Enfin, l’offre de service a été finalisée selon trois segments et la planification a entamé une transformation profonde.

La seconde vague de chantiers est prête mais un peu de patience, la suite au prochain épisode…

Les commentaires sont fermés